Luck Mervil à Fokal-Unesco: Agréable surprise!

Publié le par Tilou

Luck Mervil

 

 

Lorsque mon épouse m’invita à cette soirée, je sautai sur l’occasion plutôt pour prendre une pause dans ma routine besogneuse qu’en ayant envie d’assister à un concert de Luck Mervil.


Ce dernier, précédé des trois musiciens l’accompagnant, se présenta simplement sur scène; certes, applaudit par les quelques spectateurs que pouvaient contenir la salle Fokal-Unesco, mais sans trop de fanfaronnades. Il salua, expliqua combien il se sentait bien à chaque fois qu’il rentrait au pays puis commença son spectacle.


Souffrant d’un tour de rein, et un peu distrait, je ne prêtai même pas attention au titre qui débuta la soirée. Mais au fil des notes, je me sentis entraîner par le rythme mis en vie par les trois guitares. Woy…nòt koumanse fè kenken!


Et Luck Mervil se mit à chanter.


Je ne sais pas si vous remarquez que d’habitude, ce qu’on entend sur les CD sont bien différents de ce que fait le chanteur en direct.  Je suis toujours un peu déçu des interprétations live de la voix d’un chanteur.


Eh bien là…ce ne fut pas le cas. Le Luck Mervil que j’avais en face de moi était bien celui des CD. Wipip…nèg sa a, lè l’ap chante, se chante l’ap chante! Et la salle qui s’enflamma avec lui….


Avant le deuxième morceau, il annonça que sa fille était à peine hospitalisée. Qu’il venait tout juste d’être mis au courant...Mais, il trouva le courage de remotiver la salle…Et ce fut reparti pour des notes, accords et mélodies.


De temps à autres, il s’arrêta pour donner quelques blagues pike. Un peu trop pike même, par moments. Et son support politique au nouveau président était un peu trop ostentatoire, à mon goût.


Mais ça ne durait jamais trop longtemps. Et lorsqu’il entama le célèbre « Piwouli », la salle explosa. Le tambour, à la compas-Mamba, ne laissa personne de glace. Les trois guitares recommencèrent à cadencer l’ambiance et la voix de Luc Mervil d’émerveiller les spectateurs qui ne se firent guère prier pour entonner les refrains.


Finalement, je n’aurai pas été déçu. Alors là, pas du tout. Même que ça m’a redonné de l’espoir. Maintenant je sais que même si c’est assez rare, un spectacle de qualité et soigné …ça se fait encore.


Tilou

Publié dans Musique

Commenter cet article