Les cacailleurs

Publié le par Tilou

Nous n'avons de cesse de nous indigner de la condescendance des Grands Pays face à nous. Nous les accusons sans réserve de vouloir nous faire la leçon et de nous passer des ordres.

Pourtant, lorsque nous affichons ce comportement, ça ne sent que la démagogie. Que du verbiage pour témoigner de je ne sais quel patriotisme sans conviction. J’appelle ça de la cacaillerie. (Ou kakailleurie, si vous préférez.)

Comment puis-je affirmer cela?

Eh bien, il n'y a qu'à nous écouter discuter et, surtout, argumenter. «Nan Peyi serye, se konsa yo fè l' wi», «Ozetazini yo fè si», «an Frans yo fè sa», etc.

Certes, dans bien des domaines, la roue n'est pas à réinvinter. Il nous faut profiter, lorsque cela est utile, de l'expérience que les autres veulent bien partager avec nous.

Mais, je vous en prie, expliquez-moi comment les phrases-expressions citées plus haut, peuvent-elles, en elles-mêmes, être des arguments.

Et si vous trouvez une quelconque explication, reconnaissons alors au Blanc le droit de commander.

Publié dans Inclassables

Commenter cet article