Amertume

Publié le par Tilou

Quand s'éteint le soleil, Lorsque meurt la journée...
Quand se tait le vacarme et chante le silence...

Au fond du lit douillet, le sommeil ne vient pas
Seul avec ses pensées, Mentir on ne peut pas.

Avec toutes ses forces on aurait bien aimé
S'endormir et rêver. Pourtant quelle malchance:

Au fond du lit douillet, le sommeil ne vient pas
Seul avec ses pensées, Mentir on ne peut pas.

Alors avec courage et surtout, résigné
On accepte le temps, on veut bien faire face

Alors le lit douillet où le sommeil n'est pas
ne devient que l'arène d'un pesant combat

On fait face à ce vide remplit de de nos regrets
On pense à certains temps, Certains choix qu'on a fait
 
On revoit ce carrefour Qui a tout bousculé
On revoit ce carrefour Qu'on aurait dû sauter

Et sur ce lit douillet On verse quelques larmes
Oui, sur ce lit douillet, Que l'on se sent sans armes!

Mais sans s'en rendre compte, Peu à peu les heures passent
Et Ô grand Dieu, Merci!  Le sommeil nous embrasse.

 

Tilou

Publié dans Poèmes

Commenter cet article